L’échec scolaire est l’un des premiers facteurs de l’exclusion. Le Centre d’Accueil de Jour est ouvert à 6 adolescents n’ayant pas eu la possibilité d’intégrer des dispositifs de droit commun. Les formations liées aux métiers du cheval et à ceux du bâtiment permettront à ces jeunes exclus de reprendre une scolarité par le biais de l’apprentissage ou d’entrer dans le monde du travail.